Dis maman, c’est quoi un gamer ?

Mince, la tuile. Que peut-on répondre ? A vrai dire, tout va dépendre de votre interlocuteur et de son avis sur le gaming. Il est tantôt décrit comme un être humain qui ne sort jamais de chez lui, comme un addict du digital ou encore comme un informaticien raté.

Le gamer c’est cette espèce un peu à part que les médias français ont longtemps considéré – on me dit dans l’oreillette que certains le considère encore – comme une sorte de frustré qui tue des gens en ligne pour canaliser des pulsions. Un marginal en somme. Où est le vrai ? Où est le faux ? Au LAG, nous avons notre petit avis.

 

« Tout cramer pour repartir sur des bases sains »

Reprenons le terme à la base. Gamer vient de l’anglais et signifie joueur, jusqu’ici tout va bien.

Le terme a été étendu au concept du gaming qui renvoie au fait de jouer à des jeux vidéo. Le gamer ou la gameuse oui nous dirons gameuse, autant vous y faire maintenant   est par essence quelqu’un qui joue aux jeux vidéo peu importe le support. Oui, même sur portable.

Mais du coup, pourquoi a-t-on tous une vision différente du gamer ? C’est parce qu’il en existe une multitude, il y a autant de types de gamers qu’il y a de joueurs, de jeux, de façon de jouer, etc. C’est un vrai petit fourre-tout. Pour les non-initiés, il est facile de confondre les gamers entre eux ou de faire des raccourcis.

Par exemple, il est tentant de dire que les gamers sont tous des adolescents en danger si on se focalise uniquement sur les no-lifes … disons que ça fait bien en gros titre au journal de 20h. Sauf que c’est plus complexe que ça.

Au LAG, nous sommes des gens civilisés sauf dans la Faille de l’Invocateur   et nous avons décidé de vous dresser le portrait de quatre types de gamers. C’est cadeau.

 

Le Casual : peace, love and gaming

Le casual, c’est le gamer de tous les jours.

Celui ou celle qui, occasionnellement, joue sur un ou plusieurs jeux pour le plaisir. En général, il s’agit d’une personne sans but précis et sans volonté compétitive. Il est là pour kiffer, pour se faire plaisir et pour passer un bon moment. Certains gamers casuals jouent beaucoup plus que d’autres mais le temps qu’ils consacrent au jeu ne change pas leur objectif : le fun.

Il faut savoir que la majorité des joueurs sont des casuals, car au final, il s’agit d’une catégorie de gamer assez large qui peut comprendre tout ce qui n’est pas du jeu compétitif ou abusif. Il est gentil, le casual. Alors soyez aimable avec lui, même s’il roxx moins que vous. S’il vous plaît.

 

Le Compétiteur : un jour je serai le meilleur gamer

Le compétiteur est là pour gagner, mais plus encore, il veut s’améliorer et devenir un vrai professionnel.

Vous en croisez souvent dans vos jeux favoris notamment ceux qui ont une forte communauté e-sport. Le compétiteur, c’est ce contact dans votre liste d’amis qui était bronze hier et qui est diamant aujourd’hui. C’est cet homme ou cette femme qui tombe amoureux de son jeu, qui écume Youtube ou Twitch à la recherche d’informations et qui ne décroche pas de son écran avant d’avoir parfaitement exécuté son no scope.

Seul petit soucis du compétiteur : beaucoup d’appelés pour peu d’élus. Il faut faire preuve d’énormément de patience et de persévérance pour atteindre les hautes sphères du e-sport.

 

Le Pro : vous n’êtes pas prêts

Les gamers professionnels ce sont ces idoles qui font vibrer des millions de personnes lors des tournois internationaux. Des gamers et des gameuses sponsorisés par de grandes entreprises. Des gens payés pour jouer remportant des milliers d’euros en exposition et en tournoi.

Les professionnels, ce sont des athlètes quasi-olympiques dans le monde de l’e-sport. Des gens qui connaissent assez bien leur jeu pour le révolutionner et inventer de nouveaux concepts, de nouvelles stratégies.

Ils sont aujourd’hui à peine plus de 120 français à vivre de leur passion et malgré le rêve ambiant que peut représenter leur train de vie, ils sont soumis à une vraie discipline sportive digne des athlètes « classiques ». Ils ne sont pas là où ils sont par chance, ils ont travaillé comme des malades pour y être et ils continuent à bosser tous les jours pour y rester.

 

Le No-life : la vie réelle c’est surfait

Le No-Life, c’est un gamer qui joue pour s’évader et qui plonge si profondément dans le gaming qu’il y développe une addiction. Il n’a pas forcément de volonté compétitive et ne cherche pas à avoir 100% de succès ou à trouver tous les easter eggs d’un jeu. Ces choses peuvent être des conséquences de son addiction mais n’en sont pas le but.

Au fond, il s’agit simplement d’une personne perdu dans le gaming et dans le digital. Le No-Life est un être un peu à part et il convient de bien le différencier du reste des gamers, surtout des joueurs compétitifs.

Nous sommes catégorique au LAG. Si on croise un no-life, on essaye de le faire sortir de son monde… tout simplement parce que c’est nocif.

 

BONUS – Le Troll : fournisseur de haine de père en fils

On ne pouvait pas s’empêcher de vous rajouter un bonus en vous parlant du troll … parce que cet individu est bien trop irritant pour ne pas être évoqué. Oh ça, oui.

Qui n’a jamais vu ce joueur insupportable qui se jette dans la tour ennemi dix fois de suite pour mourir gratuitement ? Qui n’a jamais rencontré cet imprudent qui se contente de courir vers l’équipe adverse pour se faire cribler de balles ? Qui n’a jamais eu l’occasion de voir ce gamer un peu fou qui court dans une pièce pour aggro en hurlant Leroooooooy Jenkiiiiiins ? C’est ça, un troll.

C’est ce joueur qui, pour une raison X ou Y, décide de faire n’importe quoi dans le simple but d’énerver son équipe ou l’équipe adverse. Il a mis plusieurs fois la Faille de l’Invocateur en PLS et au LAG nous ne comptons plus le nombre de claviers / manettes qui ont péri dans la tourmente provoquée par ces individus.

Soyez de bons gamers, ne soyez pas des trolls. S’il vous plaît. Ca vous fatigue, déjà… et pour les autres, vous vous rendez pas compte de ce que c’est. Moi quand vous faites ça, ça me fou une angoisse… je pourrai vous tuer je crois. De chagrin. Faut plus faire face, vous devez plus troller en jeu !

 

Sur ces bonnes paroles, je vous laisse. En attendant le prochain article, portez-vous bien !

Lya Quinn

On te réserve ta place !

Tu as envie d’entrer dans notre Labo avant tout le monde ?
Le concept t’intéresse et tu veux faire parti de nos beta-testeurs ?
Tu veux nous aider à améliorer notre projet ?

Contacte-nous et on se souviendra de toi quand la v1 du site sera prête. Pour une fois, ce sera agréable d’être un lagger.

Jusque-là, GL HF !