Esport

Esport : cinq erreurs de débutant

Créer son équipe esport c’est le rêve d’un bon nombre de joueurs, si c’est aussi le vôtre, alors voici cinq erreurs de débutant à ne pas commettre ! Nous vous l’avions déjà dit dans notre article sur la création d’équipe esport : monter sa team c’est comme monter sa boîte. Cela demande du temps, de la patience et de bons conseils.

Erreur n° 1 : créer son équipe sur un coup de tête

Parmi les cinq erreurs de débutant à ne pas faire c’est sans doute celle qui se fait le plus souvent … créer sa team esport sur une simple envie. Vous terminez votre game d’Overwatch et vous vous dites : tiens, pourquoi pas créer une équipe ? Et hop vous voilà embarqué dans le projet avec la fougue du moment comme seul moteur. C’est très mauvais !

Pour mettre en place une structure qui fonctionne et qui s’inscrira dans la durée vous devez avoir mûrement réfléchi votre choix. Il ne suffit pas de vouloir l’équipe esport pour que ça marche, vous devez prendre conscience de tout ce que cela engendre. Notamment en terme de dépenses personnelles et de coût humain ! Ce n’est pas rien que de monter une telle aventure.

Alors un conseil : ne laissez pas vos émotions vous guider et prenez le temps de bien réfléchir au projet. C’est fondamental !

Erreur n° 2 : se lancer sur un tas de jeux

Très répandu chez les nouvelles structures qui veulent performer rapidement : multiplier les rosters et les jeux esports pour tenter de décrocher des performances en LAN. Ce n’est pas la bonne attitude !

D’une part car vous allez augmenter considérablement vos besoins humains (manager, graphiste, etc) et que vous allez devoir gérer une croissance exponentielle de votre personnel. D’autre part car vous vous éloignez du jeu que vous maîtrisez le plus pour vous noyer dans l’océan des possibles. Connaître les scènes “de visu” ne fonctionne pas quand on est président de structure.

Idéalement, lancez votre équipe esport sur un ou deux jeux grand maximum. Restez dans ce que vous savez faire. Vous êtes un habitué de la scène MOBA ? Alors lancez un roster League of Legends et un roster Dota 2 mais n’allez pas plus loin. Vous ne multiplierez pas vos chances d’obtenir des victoires en vous lançant sur tout plein de jeux, vous allez juste créer de l’instabilité dans votre équipe.

Ce n’est pas pour rien si cette faute fait partie de nos cinq erreurs de débutant !

Erreur n° 3 : offrir des postes clés à ses amis

Nous l’avons tous fait : lancer un projet avec des amis. Mais quand on parle d’une équipe esport ou quand on parle d’une entreprise il est une chose à avoir en tête : vos amis ne sont pas forcément compétents ! Ils sont sûrement adorables et on ne doute pas des solides liens qui vous unissent à eux … mais que valent-ils professionnellement ? C’est la bonne question à se poser.

Il existe des exceptions qui feront sans doute mentir ce point mais dans la majorité des cas “être un ami” n’est pas un argument valable pour obtenir un poste à responsabilité dans une structure. Lorsque vous distribuerez des postes clés type : directeur artistique ou directeur web tv privilégiez la compétence avant l’amitié. Quelqu’un de compétent peut devenir votre ami, un ami qui se plante peut faire échouer votre équipe.

C’est un risque que vous devez mesurer et appréhender. Nous l’avons mis dans nos cinq erreurs de débutants car nous avons eu l’occasion de voir les dégâts que pouvait provoquer ce genre de soucis.

Erreur n° 4 : abandonner au premier soucis

Ce n’est pas une erreur en soi mais bien quelque chose que nous trouvons dommage et qui nous attriste. Bien souvent, devant les premières difficultés, les jeunes équipes esports abandonnent. Elles se fracturent et se laissent mourir : c’est terrible ! Des heures et des heures de travail fichus par terre tout ça car un roster leave ou parce qu’un manager ne donne plus de nouvelles.

L’une des cinq erreurs de débutant à ne pas faire est de paniquer et de tout plaquer quand on est responsable d’une structure. Oui, ça fait mal l’échec et c’est d’autant plus frustrant quand on sait que l’on aurait pu l’éviter. Mais n’oubliez pas que l’échec est le premier facteur d’apprentissage. Même si vous perdez la moitié de vos effectifs : n’oubliez jamais votre communauté et votre passion.

L’esport est un milieu terrible qui peut vous paraître cruel tant par son exigence que par les efforts qu’il nécessite pour ne pas sombrer. Mais si vous souhaitez vraiment faire progresser votre équipe alors il n’y a pas d’autres choix. Remettez-vous sur pieds dès que vous trébuchez ! N’oubliez pas que des équipes comme Fnatic ou Vitality se sont cassés la gueule plusieurs fois avant d’arriver au top niveau.

Erreur n° 5 : “bonjour vous faites du sponsoring ?”

C’est la plus GROSSE de nos cinq erreurs de débutant ! Celle que vous ne devez surtout pas faire car elle risque de vous coûter cher au bout du compte ! Spammer les réseaux sociaux et les emails des entreprises en leur demandant – souvent dans un français approximatif – de vous sponsoriser ça ne marche pas. Nous allons répéter, pour être sûr : CA – NE – MARCHE – PAS – DU – TOUT !

Il ne se passe pas une journée sans que les entreprises esport ou gaming en général soient contactées par message privé. Très souvent, vous nous dites que votre équipe est super motivée, qu’elle va tout remportée, que vous êtes des amis, que vous êtes super entraînés et que vous avez pour ambition de devenir connus internationalement.

Alors … c’est super. Mais vous êtes entre 10 et 20 par jour à nous dire ça. Chez The LAG, nous prenons le temps de répondre quand on le peut mais vous pensez sincèrement que toutes les entreprises ont cette patience ? Non. Par contre, elles notent le nom de votre équipe et lorsqu’elles rencontrent d’autres acteurs de l’esport, là, elles vous taclent.

Harceler pour obtenir un partenariat ou du financement avec du copier-coller vous dessert énormément ! Et même si vous tombez sur une boîte assez généreuse pour vous aider, n’allez pas croire que ça soit une généralité. Vous allez perdre votre temps et vous faire une mauvaise réputation. A force de copier-coller, vous finissez par dire des âneries. Récemment, une équipe a dit être “très intéressée” par notre matériel. Oui, notre matériel. Nous ne vendons pas de matériel…

Vous voyez où nous voulons en venir ? Arrêtez avec ça, nous parlerons de comment obtenir un partenariat / sponsoring dans un futur article.

Nous en avons terminé avec nos cinq erreurs de débutant. Si cet article vous a aidé, n’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux et à en parler autour vous. La crédibilité de votre équipe et de l’esport dépend de votre capacité à ne pas tomber dans ces pièges. Soyez attentifs et patients, tout vient à point à qui sait attendre !

Pour inscrire votre équipe c’est ici et pour rejoindre notre discord, c’est là.

Retrouvez-nous aussi sur Twitter, Facebook et Twitch.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × 5 =